• Une expérience de plus de 20 ans dans la formation professionnelle
  • L'enseignement d'une sophrologie humaniste
  • Un cadre, une éthique, des valeurs

Se relaxer, En trois temps, trois mouvements

Paru dans "Courrier cadres"

article

Quand on se sent sur le point d'imploser, les techniques de relaxation, faciles à apprendre et à pratiquer, permettent de retrouver ses esprits.
Le point avec la thérapeute Michèle Freud, spécialiste de la gestion du stress.

Véritable science, la relaxation est une méthode très précise qui apprend à chacun à maîtriser, à volonté, l'abaissement de son tonus. Grâce à des techniques variées, elle permet de moduler son niveau de vigilance afin qu'il soit précisément adapté au niveau réel des difficultés rencontrées. Ainsi, on apprend à économiser son énergie : les gestes parasites sont supprimés, contractures et tensions inutiles s'amenuisent et les efforts ne sont plus disproportionnés par rapport à la tâche à accomplir.
A l'opposé du stress, la relaxation se définit par un état d'apaisement général. Toutes les fonctions vitales sont ralenties, en particulier, le système cardio-respiratoire, la tension artérielle diminue ainsi que les taux d'adrénaline et de noradrénaline en circulation. Tout en améliorant le contrôle de soi, une disponibilité plus grande, tant physique que mentale, permet à chacun d'être plus efficace, mais aussi plus agréable à vivre !
Ultra simple à réaliser, la relaxation peut être pratiquée par n'importe qui et quasiment n'importe où (chez soi, sur son lieu de travail, et même dans les embouteillages !)
Ses effets sont immédiats, ce qui est vraiment motivant.

Une pratique vraiment simple S'il existe de nombreuses méthodes pour se relaxer, du yoga à l'eutonie, en passant par la sophrologie, certains gestes ultrasimples ne nécessitent pas d'apprentissage.
« Le premier exercice nous conseille Michèle Freud, auteur de plusieurs CD audio sur ce thème, s'appelle « contraction détente » : il s'agit juste de serrer les poings, contracter les mâchoires, les jambes, tous les muscles de l'organisme pendant quelques secondes, puis de tout relâcher. Allongé, debout ou assis, cet exercice se pratique en toutes circonstances.»

L'attention à la respiration « Il importe ensuite que chacun prenne conscience de sa respiration. Celle-ci est souvent haute et superficielle chez les personnes stressées. Il suffit de mettre la main sur son ventre, et de la regarder se soulever et s'abaisser au rythme de sa respiration, qui va finir par se réguler et se calmer naturellement » poursuit la thérapeute.
Autre possibilité : Inspirez par le nez, garder l'air un court instant, puis l'expulser en imaginant que l'on évacue avec lui toutes ses pensées négatives.

Des images heureuses « On peut aussi fermer les yeux et imaginer un paysage apaisant, un lieu que l'on aime. En se déconnectant du présent pendant quelques instants, le niveau de vigilance s'abaisse et le système nerveux en profite pour se régénérer » rajoute- t-elle.

O.C.

MF est l'auteur de C.D. .


 LES AGRÉMENTS ET RÉFÉRENCES
Notre école est affiliée
et reconnue par les instances
officielles de sophrologie
Il nous ont fait confiance : C.H.U. d'Avignon, Centre hospitalier de Toulon, Centre hospitalier de Manosque, Ministère de la Défense, L'oréal Garnier, Medicalorama, Arte, France 2, France 3, BFM TV, M6...
> Lire la suite

Partenaires privilégiés

Partenaires
Nous contacter
Etudiants
Tous droits réservés