La sophro, ça me fait du bien !

Paru dans "Femme Actuelle"


Stress, colères, deuils, renoncements ? Avant de foncer chez un psy, si vous tentiez la sophrologie ? Trois exercices à essayer et adopter au quotidien.


Avec Michèle Freud, psychothérapeute.


Je respire, je détresse

C'est la base du yoga et de toutes les techniques orientales de mieux-être qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires !

- Commencez par observer votre respiration. Est-elle haute, haletante ? Basse, profonde ?

- Debout, assise ou allongée, la main sur l'abdomen, écoutez votre souffle. Laissez-le aller et venir quelques instants, librement.

- Expirez par la bouche en chassant le maximum d'air et en poussant votre nombril vers vos lombaires.

- Inspirez doucement par le nez en gonflant le ventre, puis inspirez en rentrant celui-ci. Recommencez plusieurs fois.

- Vivez chaque expiration comme une libération, une détente.

- Faites des expirations plus lentes que les inspirations. Après 5-6 respirations, marquez une pause et laissez l'air circuler librement.

Entraînez-vous à pratiquer deux ou trois fois par jour.

Je libére ma colère

Rage et rancoeurs réprimées se retournent contre nous : bon nombre de tension, fatigue et tristesse viennent de là. exprimer la colère. S'en libérer, cela s'apprend.

- Première étape : reconnaître que vous êtes en colère, l'accepter.

- Entraînez-vous aux actions « action-ressenti ». Un exemple : « Quand j'ai réalisé que tu avais oublié mon anniversaire (action), j'en ai ressenti une grande tristesse (ressenti). » Cette déclaration sert à exprimer un sentiment éprouvé face au comportement d'une personne (et pas à accuser l'autre).

- Commencez par vous entraîner sur de petites contrariétés, à froid, par exemple en répétant devant votre miroir.

- Puis faites une « action-ressenti » pour dégoupiller un petit tracas du quotidien qui ne vous tétanise pas. Répétez cet exercice à chaque fois que vous le pouvez : cela vous exerce à affronter des situations plus stressantes.

- Une fois que vous avez appris à identifier un moment de colère, faites deux respirations profondes (voir paragraphe précédent), et exprimez votre ressenti.

Savourez le calme intérieur qui suit la tempête.

Je lâche prise, je ne rumine plus le passé

Les ruptures (sentimentales, professionnelles) figurent parmi les épreuves les plus difficiles à surmonter. C'est par le ressenti du corps qu'on peut le mieux apprendre à lâcher prise.

- En position debout ou assise, commencez par détendre chaque partie de votre corps : la mâchoire, la bouche, les épaules, les bras, le dos, le bassin, les jambes ;

- Concentrez-vous sur une respiration calme et tranquille pendant un moment pour installer la détente en vous.

- Inspirez et tendez les bras devant vous en fermant les poings. Imaginez que vous tenez entre vos mains tout votre chagrin, vos préoccupations, vos soucis.

- Gardez l'air un instant dans vos poumons et, sur une période de rétention, les poumons pleins, ouvrez et fermez les poings plusieurs fois en imaginant que vous lâchez le contenu. Prenez conscience mentalement de toutes ces pensées obsédantes que vous avez évacuées.

- Dès que vous avez besoin d'expirer, soufflez calmement puis recommencez l'exercice deux fois.

PRATIQUE

Le bon bouquin tout nouveau :

C'est "Réconcilier l'âme et le corps" de Michèle Freud. 40 exercices faciles et qui donnent envie de s'y mettre.




http://www.femmeactuelle.fr/psycho/perso/la_sophro_ca_me_fait_du_bien/(page)/1

 LES AGRÉMENTS ET RÉFÉRENCES
Notre école est affiliée
et reconnue par les instances
officielles de sophrologie
Il nous ont fait confiance : C.H.U. d'Avignon, Centre hospitalier de Toulon, Centre hospitalier de Manosque, Ministère de la Défense, L'oréal Garnier, Medicalorama, Arte, France 2, France 3, BFM TV, M6...
> Lire la suite

Partenaires privilégiés

Partenaires
Nous contacter
Etudiants
Tous droits réservés